Accueil Finance Quels sont les risques d’une hypothèque ?

Quels sont les risques d’une hypothèque ?

L’emprunteur qui souscrit à un prêt hypothécaire risque de perdre son bien, de payer des pénalités et de nuire à sa côte de solvabilité. Ce prêt octroie une capacité d’endettement élevée et une longue durée de remboursement.

Le prêt hypothécaire peut servir pour un investissement locatif, l’achat d’un bien immobilier ou une résidence secondaire. Le mécanisme est coûteux et génère des frais supplémentaires comparativement aux autres prêts bancaires.

Avant de recourir au prêt hypothécaire, il est recommandé de mieux comprendre les risques liés à ce type d’emprunt.

Prêt hypothécaire : risques liés au montant emprunté et à la durée de remboursement

Le crédit hypothécaire est un emprunt réservé aux propriétaires qui accorde le droit de revente de leur bien à l’établissement prêteur en cas d’insolvabilité.

Il s’agit d’une garantie suffisante fournie par les emprunteurs pour obtenir plus facilement des liquidités. La majorité des établissements financiers répondent positivement à une demande de crédit lorsqu’elle implique une hypothèque.

La souscription à un prêt hypothécaire est un engagement financier important pour l’emprunteur. Les courtiers ou agents en hypothèque peuvent aider l’emprunteur à mieux comprendre les risques liés à l’hypothèque. Ils varient en fonction du montant d’argent à emprunter et du temps nécessaire pour le rembourser.

Les risques liés au montant à emprunter

Il est recommandé aux emprunteurs de toujours examiner leur situation, leurs finances, leurs projets futurs et leur mode de vie avant d’envisager un emprunt hypothécaire.

Ils doivent évaluer leur situation financière pendant la durée du prêt et déterminer le niveau d’endettement avec lequel ils sont à l’aise.

Les versements mensuels ne doivent pas grandement impacter la capacité de l’emprunteur à faire face à des besoins financiers imprévus. Pour déterminer le montant d’argent à emprunter, il faut tenir compte de la situation financière actuelle et future de l’emprunteur.

L’emprunteur pourrait avoir à effectuer d’autres dépenses supplémentaires comme acheter une voiture ou fonder une famille. La conjoncture économique et les taux d’intérêt sont des facteurs à évaluer avant de choisir le montant à emprunter.

La valeur du bien hypothéqué par l’emprunteur peut augmenter ou diminuer au fil du temps, ce qui représente un risque non négligeable. Il est possible que l’emprunteur ait à payer des versements hypothécaires élevés.

Ses revenus peuvent baisser pendant la durée de l’emprunt et il devra préalablement définir sa tolérance personnelle à l’endettement.

Les risques liés à la durée nécessaire pour le remboursement de l’emprunt

Dans certains cas, l’emprunteur pense qu’il peut se permettre d’obtenir un prêt hypothécaire, mais sa situation financière change avant la fin du contrat. Des ennuis peuvent survenir à tout moment.

Avant d’envisager un emprunt hypothécaire, l’emprunteur devrait songer aux possibilités qui s’offriront à lui dans les différents cas suivants :

  • Augmentation de ses dépenses quotidiennes ;
  • Diminution de ses revenus ;
  • Accroissement des versements hypothécaires.

L’analyse de ces éventualités est importante pour les travailleurs saisonniers et les travailleurs contractuels. Une diminution du salaire ou la perte d’un contrat pourrait modifier leur capacité de remboursement du prêt hypothécaire.

L’emprunteur peut avoir des dépenses imprévues, tomber malade ou se blesser durant la période de remboursement de son prêt hypothécaire. Il peut arriver qu’il doit faire face à des problèmes professionnels ou juridiques ou qu’il perde un conjoint ou un membre de sa famille.

Les facteurs qui pourraient faire diminuer ses revenus ou faire augmenter ses dépenses pendant la durée du remboursement du prêt sont nombreux. Ils représentent tous de potentiels risques dont il doit tenir compte pour souscrire à un prêt hypothécaire.

En fonction du prêt hypothécaire, le montant des versements peut augmenter si le taux d’intérêt monte. Lorsque l’emprunteur décide de renouveler son prêt à un taux d’intérêt plus élevé, ses versements augmenteront.

Autres risques liés à l’emprunt hypothécaire

Le prêt hypothécaire peut être contracté pour créer une entreprise. Le montant de l’emprunt représente 50 à 70 % de la valeur estimée du bien mis en gage.

A lire  Quelles sont les différences entre une banque en ligne et une banque traditionnelle ?

La garantie prise par l’établissement financier sur le bien implique qu’en cas d’insolvabilité, il aura le droit de saisir et de revendre le bien. Il gardera l’argent de la revente à titre de remboursement, ce qui constitue le plus grand risque de la souscription à un prêt hypothécaire.

La durée légale pour le remboursement d’un crédit hypothécaire est de 50 ans, mais les banques acceptent une durée comprise entre 15 et 30 ans. L’hypothèque est effectuée en présence d’un notaire et publiée aux services de publicité foncière.

A lire  Quelle est la meilleure compagnie d’assurance habitation en France ?

Elle est uniquement levée lorsque l’emprunteur rembourse le crédit dans son intégralité et il devra s’acquitter des frais d’acte.

Lorsque l’emprunteur du prêt hypothécaire a un âge avancé, il aura plus de difficulté à rembourser sa dette. Il partira en retraite, ses revenus baisseront et il pourrait se retrouver sans ressource durant sa vieillesse.

Les banques recommandent les emprunts hypothécaires aux jeunes de moins de 30 ans pour être rassurées du fait qu’ils rembourseront leurs dettes avant la retraite.

Il existe des sites de crédit et d’assurance en ligne qui accompagnent les emprunteurs dans la simulation et l’obtention d’un bon prêt hypothécaire.

Pour prendre une hypothèque, il faut payer la taxe de publicité foncière, les honoraires du notaire et les frais de mainlevée de l’hypothèque.

Outre le remboursement de l’emprunt, la prise d’un crédit hypothécaire implique des frais de dossier, des intérêts, des pénalités de remboursements anticipés et d’autres dépenses.

Si l’emprunteur manque deux mensualités de crédit, successivement ou non, il risque de se voir déposséder de son bien. Il sera inscrit dans la liste noire de la Banque Nationale. Les banques refusent de lui accorder à nouveau un prêt s’il se retrouve dans cette situation.

Prêt hypothécaire : les risques d’une insolvabilité

Lorsque l’emprunteur n’est plus en mesure de respecter ses versements hypothécaires en totalité et à temps, les conséquences sont graves pour lui.

Il est primordial de connaître ces inconvénients avant de conclure un prêt hypothécaire :

  • L’emprunteur aura à payer des frais de retard ;
  • Il nuira à sa cote de solvabilité ;
  • Le prêteur hypothécaire pourrait vendre le bien en exerçant son droit de vente.

Les emprunteurs avec une mauvaise cote de solvabilité ont des difficultés à obtenir des prêts et à faire certains achats plus tard. Si le prêteur vend le bien hypothéqué, il pourra devenir propriétaire par forclusion ou couvrir sa créance.

Dans certaines circonstances, l’emprunteur ne parviendra pas à récupérer son bien. Ce dernier peut être vendu à un prix supérieur au montant du prêt hypothécaire, le surplus est remis au propriétaire de la maison. Si le montant de la vente est inférieur au solde du prêt, le propriétaire paiera la différence.

L’emprunteur hypothécaire qui ne parvient pas à rembourser sa dette a du mal à l’avenir à obtenir un autre prêt hypothécaire. En cas d’imprévu ou d’accident, il ne trouvera pas facilement les moyens d’y faire face.

Pour les cas de forclusion, le prêteur obtient une ordonnance de la cour pour prendre possession du bien immobilier. Les versements hypothécaires effectués par l’emprunteur et toutes les sommes d’argent qu’il a investies seront perdus. Il perdra également la valeur nette de son bien.

L’emprunteur peut contracter un prêt hypothécaire sans évaluer les risques liés au montant du prêt et à la durée de remboursement. Il pourrait perdre son bien, entrer dans la liste noire de la Banque Nationale et perdre sa cote de solvabilité.

Les courtiers hypothécaires ou les agents en hypothèque peuvent aider les emprunteurs à trouver un bon établissement d’emprunt et réduire les risques liés à l’hypothèque.

 

 

Reprise d’entreprise : comment obtenir un prêt ?

La reprise d’une entreprise consiste à acheter entièrement son capital. Elle peut-être aussi l’acquisition de la majeure partie des actions, plus de 65%. Le...

Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt relais ?

L’arrivée d’un nouveau membre de la famille peut nous faire sentir à l’étroit dans notre logement. Il est alors nécessaire de rechercher un logement...

Prêt relais : Quels sont les atouts et les risques ?

Le prêt relais, appelé aussi prêt achat-vente, permet aux propriétaires de financer l’achat d’un nouveau bien immobilier. Il est dédié aux propriétaires ou investisseurs...

Prêt relais : Quelle banque choisir ?

Un prêt relais s’apparente à un crédit immobilier et sert à financer l’achat d’un deuxième bien immobilier pendant la vente du premier. C’est un...

Prêt immobilier sans apport : Comment faire ?

L’obtention d’un crédit immobilier est de loin l’une des phases les plus décisives d’un projet immobilier. Pour y parvenir, un dossier d’emprunt doit être...

Prêt immobilier non éligible c’est quoi ?

Le prêt immobilier est un moyen utilisé par la plupart des gens pour financer l'achat d’une maison, d’un appartement ou d’une propriété. L’emprunteur doit...

Le prêt relais : définition et coût

Les établissements bancaires proposent une large sélection de contrat dont les offres de prêt. Elles peuvent se présenter sous plusieurs formes selon les besoins...